Le thon rouge

On est monté à bord ; on a appareillé : on a vogué ; on a bourlingué ; on a essuyé des tempêtes ; on a frôlé des icebergs et la catastrophe ; on a vu des phoques et des focs ; on a traversé des bancs de brouillard et l’homme de barre, bourré comme une huître a failli se noyer en voulant s’y asseoir ; on a croisé des croiseurs peints en jaune de la marine chinoise (c’est à cause de la couleur qu’on reconnaît les bateaux de la marine chinoise) ; on a entendu des sirènes à cornes de brume sans jamais en voir une seule ; on a perdu un mât en frôlant l’échec ; on a été secoué par des lames de travers qui ont bien failli couper le bateau en deux ; on a ramé lorsque, entrant par le tuyau d’échappement, le vent a bouzillé le moteur ; on s’est proprement dégueulassé en voulant le réparer ; on a abordé sur une île où on s’est fait aborder par des pirates de l’air qui avaient détourné un avion pneumatique ou un hydravion, je ne sais plus très bien ; on a eu chaud lorsqu’un deuxième iceberg qui venait de l’antarctique, donc du sud, a failli nous percuter ; on s’est mutiné ; on s’est démutiné parce que personne d’autre que le capitaine n’est un bon capitaine ; on a lancé des SOS qui ont certainement dû naufrager puisque aucun bateau n’est venu à notre secours lorsqu’on a coulé. C’est seulement là qu’on a vu un banc de baleine. Mais ce coup-ci, l’homme de barre, à jeun et plus enclin à se poser les fesses dans un bar que sur une baleine, a été prudent.

Mais je ne pense pas que ça ait servi à quoi que ce soit.

Du coup, on a bien été obligé de laisser tomber la campagne de pêche qu’on avait prévue, en Méditerranée. Pour le thon rouge.

Thon rouge: les pêcheurs de Méditerranée sous tension

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans affaires, commerce, activités, allégorie, écologie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le thon rouge

  1. Mauviris dit :

    J’adore. Tout simple, tout frais. Surtout avec du citron vert.

Les commentaires sont fermés.