Belgique, Kirghizistan, Ouzbekistan

Tiens voilà du boudin, voilà du boudin*
Pour les Alsaciens les Suisses et les Lorrains
Pour les Belges y’en a plus pour les Belges y’en a plus**…

Une question me taraude, comme aurait dit Mademoiselle Lenormand qui aurait tout de même pu prévoir ce qui allait se passer outre province du Chtiland : les Belges continueront-ils à être privés de boudin, et si oui, lesquels ? Les Wamands ou les Flallons, les vrais Belges ou les faux ? En supposant qu’il existe de vrais Belges.
Et s’il est aujourd’hui une « nationalité » belge, qu’en sera-t-il demain ? Les uns ou les autres perdront-ils cette nationalité ?

Enfin doit-on s’attendre un jour à ce que les francophones soient reflués direction le sud-ouest comme le sont du Kirghizistan les Ouzbeks ? Est-ce vraiment si inimaginable que cela ? Tendant l’oreille aux discours de quelques « responsables » flamands, et pour peu qu’elle soit suffisamment affutée, ne se pourrait-il pas qu’on y perçoive comme une drôle de vilaine « odeur », comme un semblant d’accent que des nostalgiques du IIIe Reich aimeraient voir refleurir ?
Eh bien non ! Non, car je déconne et non car je suis parano. Mais pas plus que ceux, parmi les Belges, qui sèment la zizanie.

Partition une fois

Les Belges privés de boudin : pourquoi ?

.

………………………

*  Un chant de la Légion étrangère (voir : Les Belges privés de boudin, pourquoi ?)
** Peut-être ne sera-ce bientôt plus qu’une histoire ancienne.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, gros goret, international, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.