First Life

Si vous ne comprenez rien de rien
au texte qui suit, consultez l’article  
« 
Après Second Life, First Death« .

.

Ah les abrutis ! Je parle des journalistes et le battage qu’ils ont fait. Pas un canard qui n’ait pondu son gros titre, sa une, sa dernière avec photos à l’appui –s’il vous plaît–, jusqu’aux journaux sportifs, allez savoir pourquoi, qui ont parlé d’une véritable performance. Itou côté télés, radios, et pire qu’itou sur le oueb où les blogs s’en sont donné à coeur joie d’une seule voix en reprenant en choeur la même info. Avec pour toutes variantes les titres accrocheurs pour les plus pudiques, putassiers pour la plupart, puant la jalousie et pleins de haine pour ceux des magazines spécialisés qui prônent le droit au suicide. Ces derniers, moyennant une participation financière, expédient fournitures et modes d’emploi. Autant dire que c’est d’un sale oeil qu’ils voient débarquer sur le marché une concurrence qui, non seulement casse les prix, mais fournit la marchandise plus vite qu’on ne saurait le dire.

Ah, les cons !
Dix ans d’un travail acharné pour peau de balle, si on ne fait rien. Si je ne fais rien.
Dix ans que je publie, édite, vends le nécessaire sur le Oueb pour aider les gens à passer l’arme à gauche : comme ils l’entendent grâce à un flingue infaillible (le Quiet-Power) moins bruyant que le souffle de Larousse sur une fleur de pissenlit ; comme ils le rêvent grâce à mes pilules DreamEasy mises au point par d’anciens chimistes de Saddam Hussein que j’ai sortis du chômage ; bref, comme ils le souhaitent avec tout l’arsenal habilement mis au point dans mes labos : cordes de chanvre bio premier choix pour les pendaisons, semelles auto-alourdissantes pour les noyades, auto-bloqueur de volant de direction couplé à un système d’accélération pour les écolos adeptes d’étreintes avec les platane et, ma grande réussite, un psychotrope qui divise par 20 l’impression de hauteur et de vide pour ceux qui préfèrent se jeter d’un dixième étage. Plus mon kit complet, mon grand oeuvre, livrable par porteurs spéciaux. Garanti, d’une efficacité à toute épreuve, il est accompagné d’un cigare de cuba, d’une mignonette de Cognac, d’une sucette aux extraits naturels de citron (pour les enfants), et d’une tablette de chocolat du meilleur cru (noir ou au lait, selon le désir du client qu’il aura stipulé en cochant la case appropriée).

Et voilà ces malades qui débarquent sur le Oueb avec leur Heaven&Hell-AVC. Téléchargeable en 10 secondes, montre en main.
Le temps de cliquer sur le lien, et hop, zou, go et tchao. Va lutter contre ça ! Adieu les ventes de Quiet-Power, DreamEasy et autres spécialités qui ont fait ma fortune et celle de tant d’héritiers.
Me laisser faire ? Ben tiens ! Et puis quoi ?

Dénigrer le produit ? Avec la pub d’enfer qu’en ont fait les médias ça n’est pas gagné d’avance. Accuser Heaven&Hell-AVC d’avoir fait un montage ? Impossibeule : la oueb-cam du défunt était connectée et des millions de gus ont suivi le suicide par téléchargement d’un Accident Vasculaire Cérébral en direct.
Une seule solution : saboter leur programme. YES !

Y a plus qu’à.
Me reste encore à dénicher les petits futés qui feront le nécessaire.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans allégorie, écrits libres, médias, télévision, modes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour First Life

  1. Mauviris dit :

    DreamEasy est-il disponible et sous combien de jours ?

  2. Mauviris dit :

    J’ai téléchargé Heaven & Hell AVC pour mon vieux chien usé jusqu’à la corde. mais ça n’a pas fonctionné. Est-dû à son pace-maker qui aurait fait interférence ? Par contre, et depuis le téléchargement, il trotte comme un jeune chiot, renifle les femelles comme avant. Bref je ne peux plus le tenir et ne sais plus quoi faire.
    Oui, on trouve de tout sur le Net, mais surtout des arnaques.

Les commentaires sont fermés.