Le Petit Prince nouveau débarque

 

 

Avec l’automne, et profitant habilement du salon de Francfort, Le Petit Prince nouveau est arrivé.
On savait Saint-Ex médiocre dessinateur, mais de là à foirer les yeux de son jeune héros comme il l’avait fait nous laisse pantois. Dieu merci, grâce à Thomas Dartige, Olivier d’Agay et une ribambelle de créatifs notre jeune héros se voit enfin affublé d’une paire de mirettes qui tiennent la route, grands comme ceux des vaches tarines qu’on croise en Savoie. Deux soucoupes bleues qui l’entraîneront dans l’espace interstellaire et même plus loin où l’attendent des êtres d’avance heureux d’être apprivoisés et mis au pas, comme le seront nos chères têtes blondes qu’on se demande comment elles ont pu vivre jusqu’alors sans ce nouveau produit dérivé, sans cette nouvelle dérive.

À quand les Pieds Nickelés version manga ? Forton père, nom de dieu, fais quelque chose. Passe un coup de fil chez Gallimard Jeunesse ou file les voir au salon de Francfort. Sinon, demande à Filochard, Ribouldingue et Croquignol de faire un petit quelque chose.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans modes, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.