Grève

Je zais bas où je l’ai chobée, bais j’ai une budain de grève. Ç’est abec des conneries de banif, qu’elle b’a dit, Lolotte. Lolotte, c’est ba boeuf. J’ai le biv qui goule, la pide qu’est gomblèdement aborve, les boumons qui gradouillent et le jambes qui vlagèlent. Mref, z’est bas la grande vorme.
Le docteur i b’a donné blein de drucs à brendre bar doux les orivizes bais zi za gondinue, z’est dans le drout qu’on vait dans la derre pour que le gorps i daube bas qui va valloir y bedre.
Je beux engore benzer, je beux engore égrire, bais gobe je beux bradiguement blus rezbirer, je be debande zi je bais bas be laizer bourir buizgue je guéris bas.
Abant, baut quand bêbe que je benze à border blainde gondre bon dogdeur, gondre la bédezine et gondre l’induzdrie varbazeudique.
J’ai rarebent eu une grève gomme za et blus za ba, blus je be dis que je bais be laizer bourir. Bes bédigaments vont rien, sauv des evets segondaires. J’ai lu qu’ils abaient une aczion sur les neurodransbedeurs ou un drug gobe za. Bour boi, z’est bludôt zur les indesdins gue za vait guelque jose.
Et d’ailleurs, bous b’ezguzerez, je dois y aller.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans plouf!, santé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Grève

  1. Saillard dit :

    Be suis douchours imbressionnée bar tes igées génialissimes.
    La dobdoresses ba brendre une grêve aussi bour boir comment ça tait tout ça.
    De te dirai
    Bousis
    Toi

Les commentaires sont fermés.