Se pencher sur son passé

C’est pas pour dire, mais juste histoire de causer, quand on se penche sur son passé, pas rare qu’on lui soit parallèle. Ce que je veux dire, c’est que dans le passé, on n’a pas été toujours bien droit.
Allez, admettez, c’est pas si grave et vous n’êtes pas le seul. Pas bien droit, ou quasiment pire, comme un i manuscrit parce qu’on n’a pas de machine à écrire, donc un peu tordu. Je ne parle pas de courbes.

Les courbes c’est pas tordu. Celles de l’émoi amoureux sont droites. Pas droites comme un i qui aurait un manche à balai dans le cul, comme on dit sur les bateaux de la croisière qui s’amuse où on ferait bien de moins picoler, mais droites comme un i qui est juste ou comme un juge qui serait droit, mais c’est rare. Je parle de droiture. C’est ça l’émoi amoureux, avec ou sans la biologie. Justesse.

Le reste, c’est soit penché, soit tordu. Quand on se penche sur son passé, c’est les deux, parfois en même temps, penché et tordu. Une preuve ? Les promesses. Celles du jour de l’an, du jour lointain de notre naissance qu’on anniversarise pour ne pas oublier qu’on est encore vivant, celles de la fête des mères où on se retrouve comme un merdeux à dire des niaiseries qu’on sera sage, attentionné et aimant, plus le reste. Les promesses, on les fait quand on se rend compte qu’est tordu, car distendu, l’axe qui part du centre de la Terre, nous traverse et va se ficher dans l’étoile qui nous va le mieux au tain.

L’émoi amoureux. Le seul sentiment pour lequel je serais foutu de revenir sur Terre, et le seul état d’être qui me permette d’avoir autre chose à faire que de me pencher sur mon passé.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans allégorie, réflexions, sentiments, états d'âme, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Se pencher sur son passé

  1. me dit :

    give me now

Les commentaires sont fermés.