Sans Domicile Fixe, trottoir, froid et onglet

— Papa, pourquoi le monsieur il est couché par terre sur le trottoir ?
— Parce qu’il n’a pas de chez lui. C’est un SDF.
— C’est quoi un esse des elfes ?
— Pas esse des elfes, mais S.D.F. Quelqu’un qui n’a pas de chez lui. Pas de maison.
— Pourquoi il a pas de chez lui, le esse des elfes ?
— Parce que il n’a pas d’argent, ou pas assez. C’est un pauvre. Mais il y en a qui préfèrent vivre comme ça.

— Et pourquoi il dit rien le esse des elfes ?
— Je ne sais pas. Le froid, peut-être. Quand on reste comme ça au froid, en plein sous la neige, on n’a pas bien envie de parler parce qu’on est gelé, on a les lèvres bleues, l’onglet au bout des doigts, comme au ski des fois. Et avec qui tu veux qu’il parle ?
— J’ai un copain il dit qu’il connaît l’anglais sur le bout des doigts et qu’il le parle aussi sur le bout des doigts. Il parle l’anglais le monsieur ?
— L’onglet, pas l’anglais. L’onglet c’est quand on a très froid aux doigts, comme si on s’était coincé tous les doigts dans une porte. Ça fait un mal de chien et tes doigts peuvent geler, devenir tout noir et parfois il faut même les couper.
— Papa, moi aussi j’ai l’onglet. Jusqu’au bout des doigts. Tu crois qu’il a les doigts coupés le monsieur qu’est couché ? Et les chiens pourquoi ils ont mal ?
— Mais non, gros nigaud. Regarde-le qui serre ses sous dans la main.

— Et pourquoi qu’il s’achète pas une maison avec ses sous ?
—Il n’en a pas assez. Une maison, c’est beaucoup plus d’argent que ça, des milliers de fois plus, et c’est pas avec ses malheureux sous qu’il pourrait en acheter une.
— Ils sont malheureux les sous ? Si on lui en donne, des sous, il pourra en acheter une, de maison, pour Noël ?

— Allez, on a assez traîné, et avec la neige qui tombe de plus belle… Un bon chocolat chaud t’attend à la maison, alors zou ! on y va.
— Papa, papa, j’ai l’onglet. Tu crois que je suis un esse des elfes ?
— Arrête de dire des bêtises. Avec tes bons gants chauds, ça ne risque pas. Et c’est S.D.F. qu’il faut dire, Sans Domicile Fixe. Esse des elfes, ça ne veut rien dire du tout.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans les autres, Noël, petites gens, politique, économie, quotidien, relation aux autres, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Sans Domicile Fixe, trottoir, froid et onglet

  1. I am glad to be a visitor of this thoroughgoing weblog ! , thankyou for this rare info ! .

Les commentaires sont fermés.