Moubarak : Deux trois affaires à régler, et je pars

moubarak ne partira pas sans rienLe temps de bourrer mes valises avec ce que j’ai encore chouravé à ce couillon de peuple, et ciao. Bon, il y en a pour combien ? Bah, ça va pas chercher loin, mais ça fera pour les faux frais.
En attendant, que personne n’entre, surtout si c’est pour me parler de ces putains de manifestations.
Mes 60 millions de dollars ? Vous imaginez quoi, que je vais partir sans rien ?

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans gros goret, image, roman photo, international, politique, économie, rumeurs, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.