Pierre C.J. Vaissiere au Bugarach

Comme l’an dernier à la même époque, à un ou deux mois près, je vais prendre mes quartiers au Bugarach. Pour indiquer aux extra-terrestres là où ils doivent se rendre afin d’éteindre les incendies que les hommes ont continué d’allumer. Les voici donc de retour. Pas sûr, cependant, qu’ils fassent mieux que l’an dernier.

Pendant ce temps, j’aurais donc bien autre chose à faire que d’écrire sur ce blog, on le comprendra aisément, car sauver la Terre, c’est quand même tout autre chose.

À d’ici une huitaine. Vous saurez alors si les pompiers de l’espace ont sauvé la Terre.

.

D’accord, l’image d’en-tête, d’un point de vue esthétique, on a vu mieux. Mais en suis-je vraiment responsable ? 
Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans Bugarach, citoyenneté, humour (décalé), voyages, carnets de voyages, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.