Entretien avec Dieu : naissance

— Pourquoi et comment suis-je venu à la vie, seigneur Dieu ?
— Qu’est-ce que j’en sais ? Comment veux-tu que je te réponde, moi qui n’y suis jamais venu. Car, tu le sais, Dugland, on ne peut parler que des choses qu’on a vécues. Tu m’as vu naître ?  Non ! Je suis, point. Et comme « je suis, point » (et non pas « je suis point » dont la syntaxe –parenthèse– est tout à fait incorrecte) j’ai donc toujours été, et jamais, de toute ma longue et éternelle vie, il ne m’a été donné de naître, ne serait-ce qu’une seule fois. Je dis bien de toute ma vie. Alors tes questions, soit tu te les gardes, soit tu les poses à un philosophe. Ou mieux : tu n’y penses plus, sauf si tu aimes te faire du mal.
— Mais comment es-tu apparu ?
— J’en sais fichtre rien. En fait, ta question est nulle et non avenue, et je me demande si je ne pisse pas dans mon divin violon en discutant avec toi. Apparaître, c’est venir au monde, venir à la vie, naître. J’ai toujours été là et n’ai pas eu à apparaître pour être. Tu comprends ?
— Y’a quand bien quelque chose ou quelqu’un qui t’a créé, rien ne pouvant exister sans géniteur, sans créateur…
— Misère de misère… T’es bouché à l’émeri ou quoi ? Comprends bien : je suis LE CRÉATEUR, que dis-je, je suis la CRÉATION.
— Je veux bien, mais…
— Stop ! Laisse tomber…

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans plouf!, religions, idéologies, croyances, société, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Entretien avec Dieu : naissance

  1. Rattling wonderful visual appeal on this internet site , Id rate it 10 10.

Les commentaires sont fermés.