Extra-terrestres : révélations

Le seul cliché jamais réalisé d'un Neutrino ? Plus sûrement celui de la trace d'un Muon après son télescopage avec un Neutrino.

Ce qu’on nous cache sur les extra-terrestres.
D’abord, on nous le cache mal, pour preuve, mais qu’on le veuille ou non ils existent bel et bien, Dieu dans sa grande sagesse et son infinie créativité de Créateur les ayant créés avant même que nous envisagions leur éventuelle existence.

Les extra-terrestres ne sont ni ronds, ni carrés, ni pointus, ni ovales, comme l’est cette autre chose dont je ne me rappelle plus le nom, mais seulement la forme, que cite une charmante chanson toute de fraîcheur. En fait ils n’ont pas de forme, mais ils la tiennent. Ils sont très petits, contrairement à ce qu’on veut nous faire croire pour que, d’emblée, nous les rejetions, par crainte illusoire et stupide qu’ils provoquent un basculement des pôles auquel aucun chiropracteur n’y pourrait quoi que ce soit. Mais comment rejeter ce qu’on ne peut ni voir, ni sentir, car n’ayant aucune masse, je vous le demande.

Ils sont futés, s’introduisent partout, nanisme aidant, y compris là où on s’y attend le moins. Rien ne les arrête : ni les virus, pas plus les américains que les européens, ni la matière qu’ils ignorent avec superbe et traversent de part en part sans se faire le moindre bobo, ni être freinés. N’étant subordonnés à aucune hiérarchie, donc à aucun chef, les extra-terrestres n’y connaissent rien à la discipline, ce qui les amène à se comporter comme des sauvages sans foi ni loi, même pas celle de la gravitation, fonçant droit dans le tas d’où ils ressortent comme si de rien n’était pour poursuivre leur course folle en ligne droite à travers l’espace, à la vitesse de la lumière. D’où l’impossibilité qu’il y a à en fixer l’image sur une pellicule, d’en tirer le portrait au fusain ou d’en faire la moindre collection.
Envahisseurs nés, les extra-terrestres débarquent en hordes successives, l’une remplaçant l’autre, sitôt celle-ci partie pour de nouveaux horizons. Horizons façon de parler, car cette notion leur est inconnue. Quoi que leur nom le laisse penser pour mieux nous tromper, ils sont moins terrestres qu’extras, preuve en est leur lointaine provenance qu’un trou de mémoire plus vaste qu’une noire dépression qu’un trou noir m’empêche de préciser.
Imperturbables, insaisissables, innombrables, ils sont des milliards à nous envahir sans relâche en se jouant de nous –terriens– et même d’autres beaucoup plus forts et malins que nous.
Et lorsqu’on sait que plus de 1012 (10 puissance 12) de ces enfoirés traversent notre corps à chaque seconde, on est en droit de se demander ce que font les pouvoirs publics. À part occulter le problème de ces Neutrinos qui se permettent tout et n’importe quoi (comme lorsqu’ils pénètrent notre plus profonde intimité), alors qu’une simple plaque de plomb d’une épaisseur de 40 000 milliards de kilomètres suffirait à nous protéger de ces intrus. 

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans obscurantisme, intolérance, sciences et technologie, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.