Un film muet en noir et blanc

Ah ben ça alors ! me suis-je dit en ouvrant un œil. Logique jusqu’au bout des cils, j’ai attendu que s’ouvre l’autre pour me rendre compte que je n’en croyais pas mes yeux.
C’est quoi ce bin’s ? me suis-je interrogé sans trouver de réponse, formule habilement choisie pour m’éviter redites et réitérations répétitives qui m’ont, par le passé, joué de tels tours incroyables que je ne saurais en parler, d’autant qu’aucun micro n’est à ma disposition. Par les temps et les bruits qui courent, parler sans micro revient à pisser dans un violon.
What happens ? me suis-je questionné en anglais (je précise pour ceux qui ne parlent que le morvandiau) par pur snobisme. Pas plus de réponse.
Pour les explications, je verrai plus tard, allais-je me dire lorsque mon regard ébahi chut, sans la moindre émanation sonore, sur l’agenda qui indiquait dimanche 27 mai, alors que la veille –c’était hier matin–, on était le 9 mai. Et on était encore le 9 mai lorsque je m’étais assoupi, puis endormi, comme une masse.
Étrange. Serait-ce un coup de mon greffier de chat ? qui n’a de cesse de semer la pagaille dans mes papiers, les notes que je coince sous le clavier et jusque dans mon portefeuille si j’ai le malheur de le laisser traîner, ce qui n’est pas rare, vu ma propension à ne rien ranger.
Minou, minou !
Il a débarqué, avec son air de ne pas y toucher. Même pas la queue basse, sale bête. Il a sauté sur le lit, s’est étiré, s’est collé à moi pour quémander une carresse, quand je me suis rendu compte qu’il était tout décoloré, je veux dire qu’il avait perdu ses couleurs. Tout gris il était devenu.  Comme avaient perdu leurs couleurs les murs de la chambre, les rideaux, le couvre-lit, mes frusques et godasses, jusqu’au Balatum®1 imitation parquet en chêne, origine forêt de Tronçais garantie, on ne fait pas mieux.
Du noir et du blanc, plus ou moins propres, avec les nuances qui vont du gris le plus foncé à celui le plus clair, qu’un oeil non averti pourrait prendre pour du blanc.

La nuit tous les chats sont gris, c’est connu. Ce qui expliquerait que je vois en noir et blanc, plus les intermédiaires, je l’ai déjà dit. Car si je m’étais réveillé avant l’aube ? J’ai tiré les rideaux. Il faisait grand jour, ce qu’un soleil de vif argent confirmait. Lumière crue. Rue, voitures, magasins, promeneurs qui baguenaudaient… du noir, du blanc et des gris de toutes les couleurs comme s’il en avait plu. Un film en noir et blanc. Au carrefour, ça brassait. Deux bagnoles s’étaient rentrées dedans ; les conducteurs semblaient s’invectiver, sans doute s’accusant mutuellement d’être passés au rouge. L’un-deux, gris de colère semblait prêt à en venir aux mains. C’est leur affaire, m’étais-je dit philosophiquement, avant de clore la fenêtre qui s’était fermée sans le moindre grincement, ce qui n’est pas son genre, vu que la dernière fois où les paumelles avaient été graissées devait remonter à la date de construction de la baraque. Ça m’a mis la puce à l’oreille, vous pensez bien…  Deux bagnoles qui s’embugnent, je me trompe ou pas, ça s’entend. Normalement, je veux dire. Et je n’ai pas l’impression d’avoir entendu le moindre bruit. Pas plus lorsque je me suis mis à toussoter, juste pour voir. J’ai carrément toussé : rien, pas le moindre son. J’ai parlé à voix haute sans plus de résultat. Puis gueulé : pas mieux que le lourd silence d’un film muet.

Je dois être mal réveillé, très mal, me rassurai-je en me tâtant et me pinçant, histoire de voir si j’étais vivant. Je l’étais bel et bien, mais quelque chose avait dû se passer pour que les sons et les couleurs aient disparu. En attendant, à défaut d’entendre, sûr qu’un petit noir ne me ferait pas de mal. Je m’étais habillé vite fait, surpris de flotter dans mon pantalon anthracite et dans ma chemise blanche à rayures noires.
C’est en descendant les escaliers que je suis tombé nez à nez sur une fille tout de blanc vêtue, sauf une petite croix gris foncé sur sa drôle de petite coiffe. Les yeux comme deux ronds de flan, bouche bée, l’air complètement ahurie, elle s’est mise à hurler. « Madaaaaame ! Monsieur s’est réveillé. Madaaaame ! »

C’est devant un petit noir que ma chérie et l’infirmière m’ont raconté l’AVC, le coma, le retour à la maison. Quand je dis raconté, c’est façon de parler.

 …………………………………………

1. Je me méfie, depuis qu’une certaine marque de cabine photographique automatique m’a fait un vélocipède pour l’avoir citée, crime de lèse-majesté s’il en est, nom de dieu !
Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans littérature, nouvelles, contes, santé, vivre et mourir, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.