Ce que peut faire un portable, mobile, cellulaire, GSM ou Natel

J’ai reçu un mail et sa pièce jointe fort instructive, concernant les téléphones portables. Voici le fichier PPS d’origine de cette pièce jointe, avec sa présentation et, ci-dessous, pour ceux qui aiment aller vite en besogne, le texte sans fioritures.

ce que peut faire un portable

Ce que peut faire ton mobile et que peut-être tu ignores…

1. Que faire si on te vole ton portable ? Les distributeurs gardent cette info pour eux pour que le voleur puisse continuer d’utiliser leurs services et que le volé rachète un autre portable ! Pour connaître ton n° de série (IMEI) : marque le *#06# sur ton téléphone (sans appeler) et tu verras apparaître un numéro.  Ce code est unique dans le monde entier. Note ce numéro et garde-le dans un lieu sûr. Si l’on te vole ton portable, tu pourras communiquer ce code à ton fournisseur d’accès. Ton portable pourra ainsi être totalement bloqué et ce, même si le voleur change la carte SIM. Probablement que tu ne récupéreras pas ton tél., mais tu auras la garantie que personne ne pourra l’utiliser. Si les gens connaissaient ce truc, le vol de portables deviendrait alors inutile.

2. Le numéro des urgences dans le monde entier est le : 112. Ce numéro peut être composé même si le portable est bloqué.

3. Tu as laissé tes clefs dans la voiture et tu es loin de chez toi où se trouve le double ? Appelle la maison, demande à quelqu’un d’approcher le double de la télécommande près du téléphone. Tiens ton portable à quelque 20cm de la porte de la voiture. La portière s’ouvre !  Fais l’essai…

4. Ta batterie de portable est à plat ? Tous les portables ont une réserve de charge. En composant le *3370# elle se charge automatiquement, te donnant ainsi près de 50 % de charge additionnelle. Quand tu rechargeras ton portable, la réserve elle aussi se chargera pour une autre occasion.

Partage ces informations. Tous tes amis aimeront les recevoir. 

….

Intéressant, me suis-dit. Mais ces trucs fonctionnent-ils réellement ? C’est pour en avoir le cœur net, l’âme légère, la conscience tranquille avant de vous refiler le bébé que j’ai testé pour vous ces trucs dont on se demande comment on a fait pour s’en passer jusqu’à présent…

Pour faire le premier test en live, je me suis volé mon téléphone portable (par ailleurs, j’ai porté plainte auprès des services de police). Puis je suis passé à la phase 2 qui consiste à composer  le *#06#. Hé bien, qu’on me croit ou pas, ça n’a pas marché. Quelque chose m’aurait-il échappé ?

Les fins limiers de la police n’ayant pu retrouver l’objet du délit, pas plus que les coupables, je me suis racheté un portable, non que j’en ai un réel besoin, mais pour voir si les autres manips fonctionnaient. J’ai téléphoné pendant 4 heures à l’Horloge parlante pour décharger la batterie. Puis j’ai composé le *3370#, par deux fois, car n’ayant plus la moindre charge, j’ai pensé que ça en mettrait une bonne couche. C’est en recevant une putain de décharge électrique dans mon bain, alors que je jouais en toute innocence avec mes canards en plastique, que je me suis rendu compte de mon erreur, certes non fatale, mais tout de même : alors que j’étais connecté à l’Horloge parlante, ma vieille mère, ne parvenant pas à m’avoir au bout du fil, m’avait appelé sur le fixe. Et c’est sur ce téléphone fixe que j’avais composé le code. La décharge m’a fait lâcher le portable et le filaire, ce qui a eu pour effet de faire fondre les canards, c’est cruel. 

Après avoir racheté un autre portable, j’ai voulu essayer le troisième truc, celui de la voiture. J’ai laissé le double de mes clés chez moi, suis monté dans ma Torpédo, ai démarré, suis allé me garer dans un coin paumé en pleine campagne, au pied d’une antenne télécom pour être sûr que le signal soit assez fort. C’est au moment où j’allais fermer ma voiture en laissant les clés sur le contact que je me suis rendu compte que j’avais oublié mon téléphone portable chez moi. Demi-tour, retour case départ. J’ai récupéré mon phone, suis remonté dans ma voiture, direction le même endroit idéal pour tester le truc. J’arrive, je coupe le moteur, laisse la clé en place, quitte le véhicule et clac, pousse la porte qui se ferme. Y’a plus qu’à, que je me suis dit en mettant la main à la poche pour en sortir mon portable. Que j’avais laissé sur le siège passager pour être sûr de ne pas l’oublier. M’a fallu deux heures de marche sportive pour trouver un concessionnaire habilité à traiter ce genre de problèmes. Ça n’a pas traîné : 15 minutes plus tard et 200€ en moins sur mon compte en banque, le coup de masse qu’il a donné dans la vitre passager a eu vite fait de résoudre le problème. Les débris de vitre ayant endommagé le téléphone, je n’ai pu procéder à ce fameux test dont une réussite haut la main montrerait à quel point l’homme est ingénieux dès qu’il s’agit de trouver des combines autant tordues que quasimment inutiles. Profitant d’une promo (un téléphone portable offert pour une bagnole achetée, occasion incontournable de se faire prendre pour un demeuré), je me suis offert une nouvelle voiture. Direction le parking souterrain du centre ville, situé à côté de l’hôtel de police. Couillonné une fois et encore sous le coup de ma marche salvatrice, je fais gaffe. Je laisse la clé sur le contact, je pousse la portière, je saisis mon portable, compose le numéro de mon fixe : rien. Lorsque je réalise que je vis seul, desespérément seul.
Retour chez le concessionnaire, qui me dépanne de façon plus soft qu’avec sa masse, un superbe outil estampillé NF, de plus de 15 kilos. J’embarque un pote chez moi, le laisse après lui avoir donné les consignes. Je file au parking et y applique la procédure. Silence radio. J’appelle un taxi. Retour chez moi. Le pote est là, mais il n’a rien entendu. Le contraire serait surprenant : le téléphone fixe gît par 50cm au fond de la baignoire. C’est pas fragile, ces bêtes-là. Je le sors, l’essuie, le démonte, le sèche au sèche-cheveux, le remonte, l’essaie : ça bip comme il faut. J’appelle ma mère pour lui dire d’oublier de m’appeler. Et c’est reparti pour un nouvel essai, à bord du même taxi. Attendez-moi, j’en ai point pour longtemps, avais-je dit au chauffeur.
Ce coup-ci, j’ai le net sentiment de dominer la situation. J’appelle chez moi ; le pote fait ce qu’il a à faire (approcher le double de la télécommande près du téléphone), tandis que je brandis mon portable à une vingtaine de centimètres de la portière de ma caisse. Qui ne s’ouvre pas, contrairement aux portes des autres bagnoles, toutes les autres bagnoles sagement rangées dans le parking, qui clignottent, klaxonnent, s’éclairent, et démarrent leur moteur pendant que s’allument leurs phares qui me fixent méchamment.

Les vroum-vroum se mettent à enfler, les bagnoles à tressauter. Des sirénes, des gyrophares : les flics. On ne bouge plus, les mains sur le capot…

.

Dans la réalité, tous ces trucs fonctionnent (merci donc à l’auteur de ces infos), mais pour le numéro de série IMEI, mieux vaut avoir une sacrée mémoire… 

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans humour (décalé), sciences et technologie, technique et technologie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.