Comment savoir si on est invisible

On ne peut pas se rendre compte qu’on est devenu invisible, sauf si quelqu’un nous le dit, ce qui est peu probable, car encore faut-il qu’il puisse voir les êtres invisibles, ce qui est impossible sans lunette spéciales, et encore faut-il en avoir une paire, puis les trouver, chose malaisée, ces lunettes étant elles-mêmes invisibles. Ce qui n’empêche pas de mettre la main dessus, car l’étiquette qui stipule qu’il s’agit d’une paire de lunettes permettant de voir les choses invisibles, elle, est visible, quoi que sa taille n’excède pas le demi millimètre et que, pour lire ce qui y est écrit, mieux vaut avoir une bonne vue et une loupe, plus un autre instrument d’optique grossissant pour dénicher la loupe.
On peut me rétorquer que, pour voir si on est invisible ou pas, il suffit de se regarder dans un miroir ou tout autre objet capable de réfléchir correctement ce qui est face à lui. Certes, mais qu’est-ce qui nous dit que nous ne sommes pas simplement un vampire, puisque l’image des vampires ne peut se refléter ? Et certainement pas le miroir qui, au mieux, et sous certaines conditions, reflète ce qui est face à lui, mais jamais, au grand jamais ne prend la parole, tout miroir étant muet, même s’il n’en pense pas moins. Car ils en voient des choses, les miroirs, et ils en entendent. Ils voient tout, y compris les autres miroirs, même ceux dans lesquels les gens qui n’ont pas d’image tentent vainement de se mirer, et dans lesquels ils se perdent comme un naufragé se perd dans les abysses insondables des îles de la Sonde, des Marianne, ou dans les arcanes abyssales du pouvoir où il est si facile de se fourvoyer.
Ne pas se rendre compte qu’on est invisible n’est pas une raison pour ne pas l’être ? Je vous l’accorde, mais alors, où est le plaisir, et quel intérêt cela peut-il bien présenter ?

Il arrive pourtant qu’on devienne invisible. Pas pour soi, ce que nous renvoie le miroir avec cette image de nous qu’il nous donne à voir, mais pour les autres, qui ne nous voient pas, ne nous voient plus, passent à côté de nous comme on passe à côté d’un grand vide, loin, pour ne pas y tomber, parce que les gouffres et les abysses font peur, des fois que… Un seul être ne nous fuit pas : celui que nous voyons dans le miroir, et qui nous dévisage. En nous demandant qui nous sommes, sans doute parce qu’il a besoin de nous reconnaître et de se rassurer.

 

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans écrits libres, logorrhée, philosophie, réflexions, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Comment savoir si on est invisible

  1. Borg P dit :

    franche rigolade sur le titre , la suite ne déçoit pas, à part ça il neige sur ton blog, c’est donc l’hiver, 16° aujourd’hui ça va pour moi avec le soleil, aussi j’ai un prob avec mon compte facebook et j’ai raté ton anniv, bises et joyeuses fêtes

    • Prob avec ton compte Facebook, pas si grave, du moins pour moi, vu le peu de temps que j’y passe. Merci pour ton commentaire et tout plein de bonnes choses pour toi en cette fin d’année et surtout pour celle qui se profile.

Les commentaires sont fermés.