Gagner du temps

le taon passe vite

— C’est terrible comme le temps passe.
— Il passe si vite qu’on n’a même plus le temps de le prendre. Ne serait-ce que pour lire un bon bouquin. Et encore faut-il qu’on l’ai lu pour savoir que c’est un bon bouquin. De toute façon, avec le temps que je passe à engranger des milliers de films sur mon ordinateur, je ne risque pas d’avoir le temps de lire.
— Moi, mon truc, c’est plutôt les bouquins. Mais si j’avais tout plein de films,  j’aime autant vous dire que j’en profiterais.
—  À condition d’avoir le temps, et les films, si on veut avoir le choix, on y passe un temps fou à les enregistrer. Du coup, on n’a pas le temps de les regarder.
— Moi, c’est les livres. J’adore lire. Mais comment voulez-vous que j’aie le temps de lire puisque je consacre tout mon temps à écrire ce que je ne pourrai lire que lorsque j’aurai le temps. Et ça n’est pas demain la veille, sauf si je décide de ne plus avoir le temps d’écrire.
— Et à condition d’avoir le temps de vous décider. Les décisions, faut pas se précipiter pour les prendre, bien peser le pour et le contre. En parler à droite, à gauche et ne pas avoir peur de demander conseil.
— Ce qui prend beaucoup de temps.
— Ça peut se faire au téléphone si on veut éviter de perdre son temps dans les embouteillages.
—  C’est pas le plus grave, les embouteillages. J’ai toujours un bloc-note sur moi, au cas où. Du coup, plutôt que de poireauter en attendant que ça se remette à rouler, j’écris. Le plus embêtant, c’est de trouver une place de stationnement. Une place gratuite.
— Elles ne sont pas si gratuites que ça les places de stationnement gratuites. Parce que si on compte le temps qu’on met à en trouver une, et le temps étant de l’argent, ça finit par revenir cher. Prenez le temps de faire le calcul, moi je l’ai fait, c’est édifiant.
— Sauf que le temps que vous passez à chercher une place, c’est autant de temps que vous n’avez pas pour enregistrer un nouveau film.
— C’est vrai, mais comme je n’aurai jamais le temps de le regarder, ça n’est pas si grave.
— Ce qu’il faudrait, c’est pouvoir gagner du temps. Après tout, on arrive bien à gagner sa vie, alors pourquoi pas le temps ?
— On voit que vous ne vous n’avez jamais pris le temps de calculer le temps qu’on perd à gagner sa vie.
— Sinon, on doit bien pouvoir trouver quelqu’un qui aurait du temps à revendre.
— Oui, mais à quel prix !

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans occupations, temps qui passe, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.