Mes vœux (un rien foireux) pour 2017

Chers presque tous,

Dreling… dreling…

S’cusez-moi. Le temps de voir et je suis à vous.

— C’est qui ? Et que me vaut l’honneur ?
— C’est les pompiers. Le calendrier.
— Le calendrier ?
— Z’êtes pas au courant ?
— Ça risque pas EDF vient de le couper.
— Nous c’est les pompiers.

Désolé, je leur ouvre. Je n’en ai pas pour longtemps. Quittez pas.

— Les pompiers d’où ?
— D’ici. On est passés hier pour le calendrier. Y’avait personne.
— Quel calendrier ?
— Çui de 2017. Z’êtes peut-être pas au courant, mais 2016, c’est râpé. On vient pour les vœux et pour la cagnotte.
— La cagnotte ?
— Pour not’ gueuleton et le bal, çui des pompiers.
— Ah oui, le bal des pompiers… Vous avez des chats ?
— Pour ça, faut voir avec les Pététés. Nous on a des chiens, des vrais d’avalanches.
— Connais pas. Vous en auriez qui tirent un traîneau ?
— Ah là, faudrait voir avec le père Noël, mais à c’t’heure, et passé le 25… Sinon on a des rennes. Deux beaux rennes. Bourré comme il était, le barbu les a oubliés.
— Après tout ça fera bien l’affaire. 20 € ça vous va ?
— Si fait, si fait. Bonne fin d’année m’sieur… À l’an prochain. Et faites gaffe aux courts-circuits !

Vous êtes toujours là ?
Ouf et tant mieux, parce que….
Bon : j’en étais où ?
Et crotte ! v’là que j’ai perdu le fil. J’avais pourtant bel et bien quelque chose à vous dire, sinon… Mais je ne sais plus quoi. Misère…
Bah, p’t’êt que ça me reviendra.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, voeux, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.