Archives de catégorie : sentiments, états d’âme

J’ai perdu mon nom

Le ciel est lourd, le ciel est bas, le ciel est gris, sans reflet dans les flaques d’eau. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publicités
Publié dans littérature, nouvelles, contes, sentiments, états d'âme, Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , ,

Un monde qui rétrécit

Revisitant les souvenirs de l’enfance, tout nous semble être devenu petit, trop petit, comme si ce qui nous environne avait rétréci. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans écrits libres, environnement, littérature, réflexions, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un grand, mais court voyage

Le désert, des bagages, un voyage, un but. Ultime ? Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans écrits libres, Folie, littérature, sentiments, états d'âme, vivre et mourir | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un voyageur immobile

Voyageur immobile, je bourlingue sans errance ni perte de temps à retrouver mes bagages, les remplir, les défaire, les refaire encore. / Je ne bouge pas, respire à peine, par crainte de créer le souffle d’un alizée naissant qui m’obligerait à embarquer. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans écrits libres, littérature, sentiments, états d'âme, voyages, carnets de voyages | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Catastrophe bordelaise

Pas loin de 20degrés. Je me verse quèques verres d’un rouquin mi-rouge, mi-Bordeaux, que ça ait le temps de s’épanouir. Le rouquin, c’est un peu comme les clébards ou les gosses, tu les tiens un temps pour les lâcher un autre, qu’ils prennent l’air. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans écrits libres, littérature, plouf!, savoir vivre, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , ,

Entraide hivernale : l’histoire d’un zoziau affamé, et plus

Dehors, un froid de canard, du moins 5 bon teint ou pas loin. Appuyer sur la détente avec des moufles, c’est possible, à condition que le diamètre du pontet –c’est le logement de la détente– dépasse les dix centimètres, ce que j’ai jamais point vu. Les enlever ? Pas question, je serais alors pas fichu de toucher la cible, le goulot d’une bouteille de jaja que mon pote Nénesse n’a pas réussi à détirbouchonner, c’t’insuffisant. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans littérature, météo, nature, nouvelles, contes, petites gens, philosophie, réflexions, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le danger des imprimantes

L’histoire d’une imprimante qui prend le contrôle, n’en fait qu’à sa tête, bouffe les mots et change le sens de ce qui est écrit. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Folie, littérature, nouvelles, contes, plouf!, sentiments, états d'âme, technique et technologie | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 commentaires

Un suicide en pente douce

« Vous avez une ordonnance ? » m’a demandé le patron de la boutique. Je n’ai jamais fait l’armée, à cause d’une malformation congénitale, et si on m’avait quand même accepté, je ne vois pas comment, avec mes problèmes psychologiques, … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans humour (décalé), les autres, nouvelles, contes, relation aux autres, sentiments, états d'âme, vivre et mourir | Tagué , , , , , , , , , , , , , ,

Ce que vivent les morts

Voilà ce qu’il va se passer. Voilà ce qu’il se sera passé : rien. Comme d’habitude, preuve que ç’aura bel et bien été la fin du monde. Une fin du monde, encore une. La der des der comme on aura pris l’habitude de dire. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans littérature, nouvelles, contes, réflexions, religions, idéologies, croyances, sentiments, états d'âme, vivre et mourir | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vieillesse, amour, mémoire et déchirure

Une histoire déchirante qui montre qu’il ne fait pas (toujours) bon de vieillir – Pov’ type, je me suis dit en me reconnaissant dans le miroir. Je ne suis pas le seul à m’y reconnaître, mais je suis bien le seul à m’y reconnaître en tant que moi. Vous, vous vous y reconnaissez en tant que vous, pas en tant que moi, faut pas tout mélanger… Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans famille, parents, enfants, les autres, littérature, nouvelles, contes, petites gens, quotidien, santé, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Monde sans âme et vie de chien

J’ai voulu prendre la première âme qui passait par là, à ma portée. La portée des âmes, c’est court, très court. Et hop !
Loupé. Le temps de me dépoussiérer, elle avait déjà tourné le coin de la rue. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, littérature, nouvelles, contes, religions, idéologies, croyances, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , ,

Froid sibérien, édredon et grand-mère

Moi ça me déplairait pas qu’on me roule dans les plumes, mais sans goudron. De toute façon, avec le prix du pétrole, j’ai pas les moyens . Oui, j’adorerais ça, des plumes. Après, on me roulerait dans des couvertures bien chaudes, puis encore dans des plumes, et encore dans des couvertures. Au chaud, quoi, bien au chaud. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans actualités, famille, parents, enfants, petites gens, poésie, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , ,

Pensées au miroir

Je peux m’approcher du miroir mais ne peux franchir la barrière de l’illusion.
Peut-être ne sommes-nous pas pris au piège d’un système de mondes parallèles, mais d’un système d’un monde miroir. Une façon de se voir tel qu’on est, objet et non plus sujet, ne consisterait-elle pas à enlever le tain avant de se mirer ? Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, réflexions, religions, idéologies, croyances, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La glace de la salle de bains : ombre et lumière

Parce qu’on se veut homme –l’animal humanisé–, on se veut juste, bon, généreux, s’imaginant de la sorte atteindre le rang d’humain. Cette position obtenue, le miroir nous renvoie l’image de quelqu’un qui, à défaut de se dire « je suis quelqu’un de bien », peut se regarder sans honte. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans réflexions, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , ,

Le silence, une langue lumineuse

Ma langue à moi c’est le silence. C’est la seule que je comprends parce que je l’ai apprise par cœur, à force. Des gens ils disent que ça s’appelle autisme, même qu’ils sont pas d’accord avec d’autres qui disent que c’est pas vrai, que c’est mutisme qui est vrai. C’est des étrangers qui comprennent pas le silence. Je suis content de parler silence, parce qu’il y en a plein qui savent pas, alors je dis tout ce que je veux et même ce que je veux pas. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans les autres, littérature, poésie, relation aux autres, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | 20 commentaires

Assomption : prière à Marie

Y en a qui croient pas aux miracles, moi si. Pas loin de dix ans que ma Marie à moi est presque toujours clouée au lit, même que ça s’arrange pas, et que je prie dur comme fer pour que ça continue comme ça. Eh bien croyez-moi ou pas, ça marche, et de mieux en mieux. C’est pour ça que je brûle un cierge au 15 août et que je pose une rose aux pieds de la Marie de l’église. Celle qu’est une sainte, la mère de Jésus, à c’qu’on dit, mais j’ai rien contre. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, humour (décalé), relation aux autres, religions, idéologies, croyances, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , | 6 commentaires

Le jour d’après la Saint Sylvestre

Ça y est, on est le premier janvier 2011. Quand je pense qu’il a fallu 365 jours pour y arriver, c’est fou ! Et encore on s’en est bien sorti, grâce à 2010 qui n’est pas bissextile. On est le … Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans les autres, littérature, nouvelles, contes, petites gens, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La mort lumineuse de Fernande la folle

Je prends les gens pour ce que je les imagine être : de simples petites choses, et qu’elles soient d’acier, de papier ou de porcelaine ne change rien à leur fragilité, pas plus qu’à leur vanité, ni à leur profonde inutilité ou à leur immensité lumineuse. Les choses ne sont que ce qu’elles sont, les gens aussi qui ne sont jamais que ce qu’on leur prête, mais pour peu qu’un flot débordant de générosité nous soit donné, ô combien ils nous inondent de leur lumière.
Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, Folie, littérature, petites gens, poésie, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Se pencher sur son passé

Quand on se penche sur son passé, pas rare qu’on lui soit parallèle. Ce que je veux dire, c’est que dans le passé, on n’a pas été toujours bien droit. Allez, admettez, c’est pas si grave et vous n’êtes pas le seul. Pas bien droit, ou quasiment pire, comme un i manuscrit parce qu’on n’a pas de machine à écrire, donc un peu tordu. Je ne parle pas de courbes.

Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, réflexions, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

La mer les emportera

Elle se nomme, par sa chair, houle, marée, mer étale. Il y navigue à vue, ne sachant de quel autre instrument se servir n’ayant pour seuls biens que ses yeux verts ouverts que son coeur dessine. Il est nu, en offrande, pour laver ses offenses. Il se livre, pieds, mains et parole déliés. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, littérature, poésie, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires