Archives par mot-clef : canicule

Dieu me prend pour une pomme

Dieu, moi je dis qu’il nous prend pour des pommes. Pour preuve que, par exemple, tu prends le printemps pourri qu’on a eu, avec les prières qu’on a eu faites pour qu’il nous arrange ça et que l’été soit du vrai été, et quoi ? c’est la canicule, le burnou à essorer, plus le marcel, qu’il vaudra mieux pas attendre l’automne pour te le coller à la lessiveuse. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publicités
Publié dans écrits libres, littérature, réflexions, religions, idéologies, croyances | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vacances

Pas plus tard que l’autre jour, alors que la canicule ne faisait que pointer le bout de son nez rouge et que la météo annonçait pour la énième fois que l’été allait enfin arriver –cette fois avec tout de même deux mois de retard– je m’étais promis de prendre quelques jours de vacances s’il se mettait à faire beau. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans actualités, environnement, santé | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , ,

Sale temps, y’a plus d’saisons

Sans le temps qu’il fait, nous n’en prendrions pas pour en parler à ceux dont nous n’avons rien à faire, lorsque ce temps correspond à nos attentes. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans actualités, environnement, fantaisie, fantastique, humour (décalé), littérature, nature | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Imaginez vivre ainsi au fil des saisons

Avertissement : ce texte est résolument révolutionnaire. Car imaginez un instant qu’il prenne à chacun l’envie de vivre ainsi, au fil des saisons. Où irions-nous ? Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans écrits libres, humour (décalé), littérature, petites gens, voeux | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Climatologie

Il pleut il mouille, c’est la fête à la grenouille. En tout cas ça va être sa fête. Ça pourrait être celle des escargots, mais ils vont si lentement qu’il est imposible de les voir si on est rapide et qu’on a l’oeil vif. L’oeil vif, c’est bon pour les grenouilles, par pour ces machins gluants qui se prennent pour des camping-cars et qui font des saletés dégoutantes si on marche dessus. Sans parler du bruit que font les coquilles, nettement moins musical que celui de l’oeuf dur sur le zinc de l’aéroport. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans écologie, écrits libres, environnement, littérature, sciences et technologie | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,