Archives par mot-clef : disparition

Sans les femmes, on est rien

Être pure pensée limite les capacités créatrices. Je le sais pour avoir créé une infinité d’univers, ici ou ailleurs. Tous mal foutus, on en conviendra, mais tous existant, chacun à sa façon, bon an, mal an. Des univers sans l’ombre d’une femme, sauf un, à deux pas d’ici. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publicités
Publié dans allégorie, hermétisme, fumisterie, humour (décalé), les autres, religions, idéologies, croyances | Tagué , , , , , , , , , ,

Disparition de Jacques Lacan

Un pneumatique signé Carl Gustav et Sigmund envoyé ce matin de Clermont-Ferrand, m’apprend dans un souffle sec, brutal, froid et glacé la disparition de Jacques Lacan, mon maître à panser, un des inventeurs –sans doute le plus grand– de l’emplâtre sur les jambes de bois… Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans actualités, fantaisie, fantastique, humeurs, humour (décalé), littérature, psy, vivre et mourir | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Briser le miroir, briser l’ignorance

Nous sommes des évadés d’un monde parallèle à d’autres qui ne peuvent se rejoindre, rêvant d’un vortex chimérique qui nous permettrait de passer de l’un à l’autre, et où nos pas d’arpenteurs ne peuvent prendre toute la mesure de notre errance. Piégés, nous sommes détenus. À moins que ces mondes ne soient eux-mêmes qu’illusions et que nous soyons les hôtes forcés à résidence d’un univers miroirs. Ici, entendre et voir les choses telles qu’elles sont consisterait à enlever le tain avant de se mirer dans quelque miroir que ce soit, quand bien même il serait flaque d’eau. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, littérature, nouvelles, contes, réflexions | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 commentaires

Une représentation mentale de ma mort

La perception que j’ai de l’univers –de notre univers– tient des représentations mentales que je m’en fais. Avant que je ne vienne à la vie il n’est rien, et à l’instant où la vie me quitte, il retourne au néant. Sans ma présence en ce monde, il n’a pas de réalité.
Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, réflexions, vivre et mourir | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,