Archives par mot-clef : folie

Sans les femmes, on est rien

Être pure pensée limite les capacités créatrices. Je le sais pour avoir créé une infinité d’univers, ici ou ailleurs. Tous mal foutus, on en conviendra, mais tous existant, chacun à sa façon, bon an, mal an. Des univers sans l’ombre d’une femme, sauf un, à deux pas d’ici. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publicités
Publié dans allégorie, hermétisme, fumisterie, humour (décalé), les autres, religions, idéologies, croyances | Tagué , , , , , , , , , ,

Boîtes de Pandore et grands de ce monde au Pandémonium

Il est bien temps de s’inquiéter de ce qui se passe au Mali, bravo. Comme il est bien temps de s’inquiéter de ce qui se passe en Libye. Pour la Tunisie et l’Egypte, il sera bien assez temps de s’en inquiéter. Allah merci, étant à la merci d’un quatuor expert dans l’interprétation de valses hésitations, on n’est pas encore allé semer la chienlit en Syrie, mais ne desespérons pas, cela viendra. Pour l’Iran et Israël, aucun souci : les faucons sont d’ores et déjà à l’oeuvre pour faire de Téhéran et de Tel-Aviv de charmantes cités de braises et de cendres. L’Asie centrale ? Ah bon, il y a des pays par là-bas ? Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans actualités, allégorie, Asie centrale, Egypte, international, Iran, Libye, politique, économie, Syrie | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Autisme, schizophrénie, conflits, guerre et paix

Quand ça branle dans le manche pour des raisons sociales, quel’état de guerre nous corne aux oreilles et que les bruits de botte s’amplifient, que ça vibre, ça secoue, ça gronde on se retrouve comme deux ronds de flan à se la jouer surprise-surprise et à gémir que c‘est quand même bien triste ma bonne dame, qu’on n’y a pas vu venir, et si c’est pas malheureux, mais qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu pour mériter ça. Surprenant, non ? Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans international, réflexions | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La mort lumineuse de Fernande la folle

Je prends les gens pour ce que je les imagine être : de simples petites choses, et qu’elles soient d’acier, de papier ou de porcelaine ne change rien à leur fragilité, pas plus qu’à leur vanité, ni à leur profonde inutilité ou à leur immensité lumineuse. Les choses ne sont que ce qu’elles sont, les gens aussi qui ne sont jamais que ce qu’on leur prête, mais pour peu qu’un flot débordant de générosité nous soit donné, ô combien ils nous inondent de leur lumière.
Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, Folie, littérature, petites gens, poésie, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Petits et gros bobos

On a vu des tas de fous. Des qui disaient rien, des qui faisaient rien, des qui tournaient en rond, des qui se tripotaient, des qui s’accrochaient au grillage, des qui criaient, des qui pleuraient, des qui avaient drôlement mal, à les voir, et des qui riaient ou bavaient. Du vrai bonheur ! Je serai psychiatre, avais-je alors dit. J’ignorai ce que cela signifiait, mais je savais qu’à défaut d’être docteur des fous, je pourrais glisser ma main dans celle d’un malheureux si ça pouvait lui faire du bon.
Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, Folie, réflexions | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Folie ordinaire

Bien sûr il y a des traitements et aussi il peut arriver, mais c’est rare, qu’on use de contentions. Pour le bien du malade qu’on se doit de préserver de lui-même. La camisole de force? Vous plaisantez, j’espère? Ces méthodes sont finies depuis longtemps, vous pouvez me croire. Ah, oui oui, vous pouvez me croire. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans Folie, les autres, obscurantisme, intolérance | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | 3 commentaires