Archives par mot-clef : larmes

« Je suis Charlie » : de l’émotion à faire perdre la raison

À propos des actes de terrorisme, notamment ceux de janvier 2015, de l’émotion qu’ils ont suscités, et des manifestations qui ont suivi. Avec une référence aux tueries perpétrées par Boko Haram, au Nigéria. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans actualités, international, Je suis Charlie, Nigéria, terrorisme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur « Je suis Charlie » : de l’émotion à faire perdre la raison

Séismes et éruptions en Syrie, Libye et au-delà…

Ça a duré des dizaines d’années, sans que ça fasse beaucoup de bruit, juste quelques craquements, à cause d’une terre chauffée à blanc par le soleil. Des dards brûlants, ça et là, crevant quelques abcès en apparence anodins. Pas grave, juste quelques lézardes, quelques rares failles, quelques promeneurs égarés pour s’y précipiter, juste quelques milliers de Syriens tranchés menus par une mitraille aveugle. Lire la suite

Publicité

Évaluez ceci :

Publié dans actualités, allégorie, international, Libye, Syrie | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 24 commentaires

11 novembre indigne

Fêter ainsi le 11 novembre est indigne. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, éthique, plouf!, société | Tagué , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur 11 novembre indigne

Le marchand de couleurs

Le vieux marchand de couleurs, c’est du rêve qu’il vend, en musique, avec la musique des alizés qui font se pencher les arbres de plaisir. Le plaisir, c’est au sol qu’il se cueille, ils le savent les arbres. Les gens ils n’y connaissent rien à la musique des couleurs. Ils s’imaginent que plus tu en as en rayon, plus il y en a des millions. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, les autres, littérature, poésie, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Le marchand de couleurs

L’eau de là, l’eau de l’au-delà

Par prudence et surtout par souci d’économie, vu que les Chemins de Fer augmentent sans cesse leurs tarifs, je me refuse désormais à vivre d’autres NDE autrement qu’en rêve. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans littérature, logorrhée, nouvelles, contes, plouf!, vivre et mourir, voyages, carnets de voyages | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur L’eau de là, l’eau de l’au-delà