Archives par mot-clef : Pierre Vaissière

Organes et déchéance de nationalité

Je m’en suis allé naviguer sur l’immensité de l’océan des connaissances, le Oueb, rubrique Généalogie. J’aurais pas dû. Dés les parents des parents de mes parents, c’était bourré de noms de pas de chez nous. Avec même des trucs que pour les prononcer faut t’y reprendre à plusieurs fois, et encore. Bref : je ne suis plus un vrai de vrai Français. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publicités
Publié dans actualités, citoyenneté, famille, parents, enfants, humeurs, humour (décalé) | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 66 commentaires

PIERRE C.J. VAISSIERE était-il qui il pensait être ?

Je m’appelle Vaissière Pierre. C’est du moins ainsi que je me nommais si j’en crois le curé et son baratin de tout à l’heure. Je suis mort il y a trois jours, et aujourd’hui, entouré de mes supposés proches et de ceux qui m’ont connu, c’est mon enterrement.
Je pensais être tranquille, mais pendant je ne sais combien de jours, trois ou quatre, ça n’a pas arrêté de défiler. Un joyeux bordel à réveiller un mort. Ah ils étaient mignons, avec leur air compassé, leur silence gêné… Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans fantaisie, fantastique, image, roman photo, littérature, réflexions, vivre et mourir | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Pierre C.J. Vaissière : un mythe doublé d’un escroc

J’étais chez moi, tranquillement assis à écrire quelque magnifique phrase dont j’ai le secret –que je ne dévoilerai pas–, lorsque je vis l’intrus, face à moi. Il écrivait, sans doute à asseoir quelque glorieuse réputation, son ego ne connaissant pour limite que celle de l’univers créé et à venir. Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans allégorie, écrits libres, Folie, littérature | Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,

Pierre Vaissière : un mythe ?

Que par le passé on ait fait de moi un mythe (j’ai été, entre autres, Louis XIV, Napoléon I, Hitler, Elvis Presley), ça n’est pas si grave puisque j’étais mort. Mais qu’on me fasse le coup de mon vivant, laissez-moi rire.
Au fait, quelqu’un aurait-il un miroir à me prêter ?
Lire la suite

Évaluez ceci :

Publié dans écrits libres, image, roman photo, littérature | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire