Archives par mot-clef : visages

La mort lumineuse de Fernande la folle

Je prends les gens pour ce que je les imagine être : de simples petites choses, et qu’elles soient d’acier, de papier ou de porcelaine ne change rien à leur fragilité, pas plus qu’à leur vanité, ni à leur profonde inutilité ou à leur immensité lumineuse. Les choses ne sont que ce qu’elles sont, les gens aussi qui ne sont jamais que ce qu’on leur prête, mais pour peu qu’un flot débordant de générosité nous soit donné, ô combien ils nous inondent de leur lumière.
Lire la suite

Évaluez ceci :

Publicités
Publié dans allégorie, Folie, littérature, petites gens, poésie, sentiments, états d'âme | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires