Prostitution : une loi pour pénaliser les clients ?

Ils veulent faire une loi pour pénaliser les clients ? On aura tout vu ! Je suis une prostituée, une pute, quoi. J’ai une langue de pute, pas une langue de bois, alors ils me font marrer avec leurs mots proprets et tout. C’est comme les professeurs des écoles, non mais j’te jure, cétait pas mieux maître, maîtresse ou instit ? C’était pas assez bien ?
Oui, je me prostitue. Des fois un petit peu pour le plaisir, mais pour être honnête, c’est pour les fifrelins. Faut bien gagner sa vie, et tant qu’à faire autant la gagner le mieux possible. Mais pour le plaisir, faut pas croire que tous les clients soient à la hauteur. Ou plutôt étaient à la hauteur.
Je vends mon cul plutôt que mes charmes, je le reconnais ? Oui, et alors ? Il y en a bien qui vendent leur cerveau, et quand tu vois le résultat, du vent, rien que du vent.
Pute, mais pas conne, je suis aussi souteneuse, ma propre souteneuse. Et ça risque pas qu’une grognasse vienne marcher sur mes plates bandes, et encore moins un enfoiré de mac. Je suis connue pour pas être une tendre. Si j’en soutiens d’autres ? Non, que moi, et ça me donne déjà bien assez de turbin.
Et pour pas être emmerdée comme ça m’arrivait des fois, je suis aussi ma propre cliente. Faut dire aussi que je suis plus de prime jeunesse et que ça se bouscule plus au portillon, si je puis dire, depuis un bail. J’ai fait mienne la devise “du producteur au consommateur” et je m’en porte plutôt mieux que pas bien. Alors, leur loi, à ces vieux barbons, ils peuvent se la mettre là où je pense. Quant à moi, je m’asseois dessus et ça me fait ni chaud ni froid.
Mais quand même, ces vieux cochons, ça serait pas parce qu’ils peuvent plus rien du côté de la braguette qu’ils nous la jouent moralisateurs ? Avec l’âge, y a pas que leur machin qui devient mollasson, leur mémoire aussi. Ah ça, y en a plus d’un qu’a la mémoire courte et qu’a oublié les gâteries que la Rose leur a fait. C’est comme ça qu’ils m’appelaient, Rose, ma p’tite Rose. Et voilà que maintenant ils veulent pénaliser les clients, comme ils disent. Y en a qui manquent pas d’air. J’imagine leur trombine, avec une loi rétroactive.
Maintenant y en a deux ou trois qui commencent à m’échauffer les oreilles, et si ça continue, la Rose, elle va ruer dans les brancards et elle aussi elle va ouvrir sa grande gueule. Et pas pour dire des conneries ou des trucs qu’elle y connaît rien.

Publicités

A propos pierrevaissiere

On avait réussi à collecter une dizaine de mots qui parlent de l'olibrius qui écrit ces âneries, et voilà, ils se sont échappés. C'est pourtant pas faute de les avoir tenus en laisse.
Cet article, publié dans actualités, humeurs, lois, justice, obscurantisme, intolérance, société, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Prostitution : une loi pour pénaliser les clients ?

  1. eleate dit :

    Une loi pour pénaliser le client… Autrement dit, la porte aux sans abris est grande ouverte, ainsi que celle des agressions des prostituées qui continueront leur job à l’écart de toute surveillance et dans des coins pourris. Bravo.

Les commentaires sont fermés.